Cabinet dentaire du Dr Jihad ZEIDAN

Chirurgien-Dentiste sur Pont-Saint-Martin proche de Nantes

1 bis rue des vignes - 44860 Pont-St-Martin - Tél. : 02 40 32 72 68 -Fax : 02 40 32 77 43

NOUVEL ARTICLE : Sauvez vos dents grâce au LASER !

Les soins bucco-dentaires au LASER, encore très peu répandus, constituent indéniablement une avancée considérable en ce début de vingt et unième siècle, notamment dans le traitement des maladies parodontales, première cause de perte des dents.

LASER et Maladie parodontale


Cette toute nouvelle thérapeutique vient d’être validée par le Conseil National de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes.

Plusieurs Chirurgiens-Dentistes en France se sont formés à cette technologie française, qui utilise le LASER-YAP LOKKI à fibre optique.
Elle est utilisée dans ce cabinet dentaire.

Elle nécessite pour son application un protocole opératoire rigoureux, tant de la part du praticien que du patient. Sans la participation active du patient dans son hygiène quotidienne, aucune guérison ne peut être envisagée sérieusement.

Il est utile de rappeler qu’une grande partie des problèmes de la bouche (caries, déchaussement, saignements de gencive, mobilité des dents) proviennent de la prolifération de microbes.
La génétique et les mauvaises positions des dents n’expliquent pas tout.

Si les défenses immunitaires naturelles de l’organisme se trouvent dépassées par cette prolifération, les problèmes surviennent rapidement et sont parfois très difficiles à enrayer, surtout si l’hérédité s’en mêle !
C’est le cas en particulier de la perte du support osseux (communément appelé déchaussement).
Quand le processus pathologique est enclenché, parfois dès l’âge de 40 ans, la perte des dents se profile… 

Jusqu’à l’avènement du LASER dentaire, les thérapeutiques étaient limitées.
Aujourd’hui, après décontamination de la bouche par divers antiseptiques et traitement au LASER, on sait stopper la maladie parodontale et même envisager une régénération osseuse partielle, parfois vraiment spectaculaire et bien visible radio logiquement. 

Dans les années 80-90, on avait largement recours à la chirurgie parodontale, avec des résultats trop souvent médiocres.
Désormais, on sait parfaitement identifier tous les germes responsables des problèmes bucco-dentaires, et à partir de là, la chirurgie peut laisser la place à des techniques moins agressives, dont faite partie le traitement au LASER.

La consultation préalable au cabinet dentaire sera extrêmement minutieuse et poussée. Une radiographie panoramique sera réalisée.
Une analyse des germes sera mise en oeuvre.
Eventuellement les dents totalement irrécupérables seront extraites.

Une proposition de traitement sera faite. Comme la plupart des soins de pointe en dentisterie, aucune prise en charge n’est possible par la Sécurité Sociale.
Quelques assurances complémentaires ou mutuelles peuvent prendre tout ou partie du traitement.

La décontamination des gencives et des dents, sous anesthésie locale, en quelques séances est réalisée par 200 à 300 impacts LASER-YAP pour chaque dent, sa gencive et son os.
Ainsi, après une petite anesthésie locale, le Chirurgien-Dentiste commence par faire un profond détartrage avec des ultra-sons associés à un fort désinfectant, la polyvidone iodée diluée à 0,20 (Bétadine), puis suit un aéropolissage des racines dentaires (jet eau-air-bicarbonate de soude).

Les ultra-sons permettent la pénétration jusqu’au fond des lésions parodontales après léger décollement non chirurgical de la gencive.

Ensuite les lésions sont inondées de peroxyde d’hydrogène à 3% (eau oxygénée) et le praticien pénètre avec la fibre optique du LASER jusqu’au contact osseux, en envoyant 200 à 300 impacts, en rafales, par dent, en évitant tout échauffement intempestif.

Dans certaines lésions localisées profondes, un gel antibiotique est mis en place.

LES SUITES OPÉRATOIRES SONT INDOLORES !

Non seulement on a une stérilisation des tissus, mais mieux encore une véritable bio stimulation cellulaire, que les Américains commencent seulement à décrire.
Le LASER libère des facteurs de croissance. Les processus ne sont pas encore complètement éclaircis par la communauté scientifique.

Mais la technique et son protocole opératoire sont totalement validés.

Au niveau buccal, la sensation de bien-être survient au bout de quelques jours.
Les résultats thérapeutiques commencent réellement à se manifester à 3 ou 4 mois. Ils sont souvent spectaculaires, des dents condamnées sont récupérées.
Des radiographies panoramiques de contrôle seront réalisées.

On doit traiter toute la bouche, en 4 à 6 séances, pour ne pas laisser des germes en place. Pas question de traiter un côté, puis le second l’année suivante.

Quand l’effet bactéricide est complètement atteint, des séances de soins doivent ensuite être envisagées pour refaire les obturations dentaires déficientes et les prothèses ou couronnes mal adaptées, si nécessaire. C’est obligatoire pour éviter les récidives.

De même qu’il faudra envisager ultérieurement et impérativement le remplacement des dents absentes, par bridges ou implants, afin d’éviter également le déplacement des dents résiduelles.

 

Autres applications dentaires du LASER

 

- Suppression des Kystes
- Stérilisation et vitrification de la dentine atteinte par la crie
- Désensibilisation des collets douloureux
- Désinfection des racines
- Guérison des abcès
- Traitement des gingivites
- Guérison des lésions d’herpès et des aphtes
- Bio stimulation des cicatrices après chirurgie, extractions dentaires, implants
- Traitement des lichens

Article rédigé par le praticien le 20/04/2012

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr