Cabinet dentaire du Dr Jihad ZEIDAN

Chirurgien-Dentiste sur Pont-Saint-Martin proche de Nantes

1 bis rue des vignes - 44860 Pont-St-Martin - Tél. : 02 40 32 72 68 -Fax : 02 40 32 77 43

La douleur - Dentiste - Nantes

Il n’existe pas une vérité, il n’existe pas un moyen unique pour tout soigner, il nous faut considérer notre patient de façon globale, les organes ne sont pas dissociés du psychisme du patient et ne fonctionnent pas de façon indépendante mais plutôt en complémentarité et en synergie, l’atteinte de l’un peut perturber l’autre

 

La douleur est : « une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable liée à des lésions tissulaires réelles ou potentielles ou décrites en des termes évoquant de telles lésions" 

La douleur est une alarme utile qui nous indique qu’il y a quelque chose qui ne va pas. 

Nous pouvons distinguer la douleur Aigüe et la douleur Chronique. 

La douleur aigüe est celle qui a une durée relativement courte dans le temps et qui répond en général bien aux médicaments antalgiques. Exemple carie dentaire, mal de tête etc... 

La douleur chronique est celle qui dure dans le temps, elle est ou semble être présente tout au long de la journée et depuis plus de 2 mois. C’est le cas de la fibromyalgie de la glossodynie etc...Elle envahit le quotidien de certaines personnes jusqu’à les isoler parfois socialement. Ici les antalgiques n’ont pas ou peu d’effets.

Quelque soit la douleur, aigüe ou chronique, chaque personne va réagir de façon différente en fonction de son histoire de sa culture de son environnement et du rapport établi avec ce qui semble être le déclencheur de la douleur. Il est évident que face à une situation en apparence identique, deux personnes différentes vont vivre le rapport à la douleur de façon qui peut être totalement opposé. 

Plus une douleur dure plus l’implication psychologique et émotionnelle va être présente. 

Il est bien entendu que pour la plupart des douleurs dentaires le simple fait de soigner va entraîner chez la plupart des patients une amélioration nette, une disparition des symptômes et un retour à la normal sans autre conséquence.

Mais que pouvons nous faire face aux douleurs qui persistent bien après une extraction dentaire et qui se manifestent un peu comme la douleur d’un membre fantôme, que pouvons nous faire face à la plainte du patient après un soin même bien exécuté, que pouvons nous faire face à des douleurs chroniques dont plus personne ne veut s’ occuper, où le patient en désarroi vient nous voir en dernier recours. 

Je répète il n’y a pas de recette miracle, il n’y a pas de moyen unique et il n'y a pas toujours une guérison totale. Il nous faut un regard global sur la situation, il faut aussi un travail pluridisciplinaire avec l’apport d’autres spécialités et parfois il nous faut chercher seulement une amélioration, un mieux être pour le patient que de rechercher le zéro douleur. 

Quelque soit la douleur, aigüe ou chronique, il faut en premier faire tous les examens médicaux afin d’en déterminer la cause ou s'assurer que tous les examens ont été faits. 

La Neuralthérapie : quand nous sommes confrontés à une situation clinique où tout se passe comme si l’effet thérapeutique (médicament ...), se dissipait chez le malade en situation de blocage. Il faut chercher un problème focal qui entretient les signaux algiques et inflammatoires. 

Stress + champ perturbateur  = affections chroniques variées dans les zones les plus diverses. 

On appelle "Champ perturbateur" toute zone du corps qui a subit une modification telle qu'elle crée dans le système nerveux des influx perturbants..." 

Toute affection chronique peut être sous la dépendance d'un champ perturbateur,

Tout endroit du corps peut devenir le siège d'un "champ perturbateur" et induire des troubles trophiques ou algiques à distance.  

L'expérience prouve que 50% des foyers perturbateurs , sont liés à des problèmes dentaires qui sont à l'origine de ces perturbations : Désordre occlusale, granulome, carie irritante, obturation canalaire incomplète ou qui dépasse, dent incluse, chicot, éléctrogalvanisme buccal, maladie parodontale, résection apicale, sinusite etc... D'où l'intérêt d'avoir un examen minutieux de la cavité buccale. 

Les moyens d'action :

Les soins dentaires : visant à éliminer les foyers infectieux, à traiter la maladie parodontale ( voir laser) , à éliminer l'éléctrogalvanisme (voir dépose amalgames et CEREC), à équilibrer l'occlusion...

La Milthérapie  : utilisation du Milta qui est un soft laser avec un champ magnétique et de l'infrarouge, son action non invasive permet de travailler sur certaines douleurs aigües ou chroniques.

photo.jpg

Hypnose : L'hypnose quand elle est indiquée, est une aide précieuse dans la gestion des douleurs aigües et chroniques ainsi que la relation entre émotions et douleurs. 

En complément nous avons plusieurs techniques  qui nécessitent un travail pluridisciplinaire :

  • Ostéopathie.
  • Acupuncture 
  • Homéopathie. 
  • PNS/PRS

Liste non exhaustive 

L’expérience est une lanterne que l’on porte sur le dos, et qui n’éclaire jamais que le chemin parcouru.

(Confucius)

 

Article rédigé par le praticien le 04/05/2012

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr